ACO et Prud'hommes.

Les membres de l'Action Catholique Ouvrière de la région d'Isbergues invitent à un partage sur un sujet d'actualité: 
"Au nom de la dignité, les Prud'hommes 2002"

Les prud'hommes, une institution originale et efficace. 

Cette assemblée aura lieu le 

Vendredi 15 novembre de 19h à 21h, 

à Berguette, salle paroissiale.

Que connaît-on des Prud'hommes?

A quoi servent-ils.

Place des syndicats?

Conseillers prud'hommes? Défenseurs syndicaux? Conseillers du salarié?

Ils sont le dernier rempart contre l'arbitraire, contre ceux pour qui la seule loi qui vaille est celle du marché. Chaque année, des milliers d'hommes et de femmes retrouvent un peu de dignité grâce aux conseils des prud'hommmes.

Retrouvez des informations sur http://www.prudom.gouv.com 
et sur les sites des organisations

Le 11 décembre, des millions de salariés sont appellés à élire les conseillers.

La justice, instrument de réconciliation; un instrument essentiel au service de la démocratie. Les jugements rendus par les Prud'hommes sont bien souvent la pruve que la fatalité n'existe pas.

Ce n'est sans doute pas par hazard si parmi eux, on compte des membres de l'ACO, tant cette responsabilité correspond bien à l'idée que nous nous faisons de l'action militante pour la défense de la dignité.

Licenciements; rupture de contrat; horaires de travail non respectés; congés payés etc.

 Les élections auront lieu le 11décembre 2002... 

En octobre dernier, pour avoir laissé traîner en longueur les affaires de Prud'homme au tribunal de Douai, l'État a été condamné à verser des indemnités aux salariés victime de la lenteur des procédures.

Texte paru dans la revue de l'ACO, rubrique: "Je crois": 

Au nom de l'homme.

Dans notre société surmédiatisée, basée sur le profit où l 'homme est broyé par l'insouciance de ceux qui ont le pouvoir, je crois que la liberté et la justice ne s'emprisonnent pas. 

Je crois également en ces militants pour qui la dignité de l'homme est indestructible. Beaucoup pensent que les fonctions de juges sont incompatibles avec l'action militante; que le juge doit faire preuve de sérénité, d'impartialité, d'absence de parti pris. 

C'est vrai, le conseiller ne peut pas oublier, dans la salle d'audience, qu'il est militant dans sa boîte, son quartier. Et pourtant, salariés et patrons, chacun avec nos histoires, nos différences, nous oeuvrons par nos décisions à faire avancer la démocratie et la liberté dans le monde du travail. 

Dans nos confrontations, nous découvrons, avec les copains, le partage de la même foi en l'homme et le besoin de justice afin que l'homme retrouve sa dignité. 

Au moment où se développent les technologies, où se renforce l'idéologie du « dieu marché », nous sommes persuadés que, par notre travail aux prud'hommes, nous contribuons aujourd'hui à écrire l'histoire. 

L'histoire de l'homme qui n'est pas prêt pour la résignation, l'histoire de l'homme qui a toute sa place comme citoyen, comme créateur dans notre système de production. Une histoire « sacrée » pour nous qui, en accueillant Jésus-Christ, osons dire que « tout l'homme est à l'image de Dieu ».

N'y a-t-il pas une phrase qui retienne notre attention ou qui nous interroge?

Première page du site