PALMIER

    Quand la Bible évoque des palmiers, il s'agit toujours du palmier-dattier, un arbre fruitier d'une grande importance économique. Ses" branches" ou" palmes " étaient employées dans le culte (fête des Huttes: Lévitique, 23, 40; Néhémie 8, 15) et étaient agitées en l'air comme marque d'honneur (Dimanche des Rameaux). Le palmier peut atteindre jusqu’à vingt mètres de haut sans se ramifier. Seul poussait en Palestine le palmier-dattier, prince en élégance dans le règne végétal. Il est aujourd’hui beaucoup moins répandu qu’aux temps anciens..

 

Le juste pousse comme un palmier, 
il s'étend comme un cèdre du Liban : 
planté dans la maison du Seigneur, 
il pousse dans les parvis de notre Dieu. 
Même âgé, il fructifie encore, 
il reste plein de sève et de verdeur, 
proclamant la droiture du Seigneur :
«Il est mon rocher! En lui pas de détours 

Psaume 92.

 

 

Le palmier sera représenté sur diverses monnaies juives, en particulier au temps de la révolte juive des Maccabées contre Antiochus (166-160 av J-C). 

Lorsque l’empereur Vespasien aura pris Jérusalem en +70, il frappera monnaie représentant la Judée captive sous la figure d’une femme assise sous un palmier, avec ces mots : Judaea capta 

 

Pavot

Sommaire