MYRRHE

La myrrhe est une gomme-résine extraite des arbustes par incision.

L'arbuste, de la famille des térébinthacées,  n'existait pas en Palestine. Il était importé d'Arabie. 
La myrrhe était utilisée chez les Égyptiens (voir le mythe et le culte d'Adonis; l'embaumement des défunts).

L'essence de myrrhe était souvent associée à d'autres parfums. Dans la Bible elle est souvent associée à l'aloès, à l'encens (voir Aloès, autres citations)

Les parfums tenaient une grande place dans la vie des orientaux.
Le livre "le Cantique des Cantiques", poème qui célèbre les amours d'une princesse de Judée avec un fils du pharaon  y fait référence six fois:

Citation:

Mon chéri pour moi est un sachet de myrrhe:
entre mes seins il passe la nuit.
(Cantique 1,13)

Moi, je me lève pour ouvrir à mon chéri!
Et mes mains distillent de la myrrhe,
et mes doigts de la myrrhe fluide,
sur les paumelles du verrou
(Cantique 5,5)

On ne sera pas étonner de voir les mages présenter à l'enfant Jésus et à sa mère  de la myrrhe: 

Entrant dans la maison, les mages virent l'enfant avec Marie, sa mère, 
et, se prosternant, ils lui rendirent hommage; ouvrant leurs coffrets, ils lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
(Matthieu 2,11).

Olivier
sommaire