Action Catholique Ouvrière
  Hénin, Douai  

UN MONDE DU TRAVAIL TRAHI   

Les copains de Métaleurop virés comme des « malpropres »

Lors d’une rencontre organisée par l’Action Catholique Ouvrière, des copains de Métaleurop ont exprimé leur désarroi, leurs inquiétudes, leur révolte, ils disent :

«  On nous a cassés » 
« C’est un coup de massue » 
« On est tous dans le même bateau »
« Nos maris ont été trahis »
« On n’a plus confiance »
«  C’est cuit ! »  

 

Aujourd’hui des actionnaires de Métaleurop ont roulé tout le monde. 

830 salariés risquent de voir leur usine rayée de la carte parce que des actionnaires voyous ont fait le choix de l’argent .On sait aussi les conséquences pour les usines sous-traitantes, le commerce local, les écoles ... 

L’argent règne en maître, l’argent  ne connaît plus les frontières. Tout devient objet de profit. La décision de fermeture est prise sans tenir compte des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent du travail de l’entreprise.  

 

Aujourd’hui , en qui avoir confiance ?  

Et pourtant :
   - Les salariés réagissent et se rassemblent
   - L’action s’organise pour se faire entendre et bâtir un avenir.

   Se mobiliser, ne pas être seul nous rend plus forts et renforce la solidarité.

Aujourd’hui, le grand défi posé à tous les travailleurs c’est de refuser la fatalité et de s’impliquer dans les choix et les décisions qui se prennent souvent dans leur dos.  Élargissons nos regards, renforçons les organisations syndicales que le monde du travail s’est données, agissons tous ensemble avec les acteurs économiques, syndicaux, politiques et associatifs.

Bâtir un chemin d’espérance c’est déjà être acteurs.  
En Action Catholique Ouvrière, nous croyons que le chemin de l’action est déjà une espérance qui permet à l’homme de rester debout, de garder sa dignité.  
Nous croyons que le Dieu de Jésus-Christ nous invite à être acteur dans la vie d’aujourd’hui, à lutter contre l’exploitation, à nous organiser pour construire une terre où la justice sociale, le respect de la dignité bousculent la recherche effrénée du profit. 

En Action Catholique Ouvrière, par nos engagements associatifs, politiques, syndicaux ou de quartier, nous combattons pour le respect de  la dignité humaine. Aujourd’hui, nous apportons notre soutien aux copains de Métaleurop et de tous ceux qui luttent pour un avenir décent . 

En ACO nous disons : 
« Passionnés d’humanité, nous croyons que lutter, c’est aimer».  

 

ACO, 9 rue de Jérusalem 62000 Arras                                                Le 12 février 2003

  Index général   Dossier Lu 2001-2002