HERBES AMÈRES

Ce sont les laitues, chicorées sauvages et chicorées cultivées. Elles étaient utilisées en accompagnement lors du repas pascal. Mais elles devaient faire partie des repas ordinaires.

D’après l’usage, durant le repas pascal,
on trempait ces herbes avec du pain azyme
 dans une bouillie formée de figues, de dattes, d’amandes et de vinaigre. 

Selon l’interprétation commune, ce rite voulait rappeler l’amertume de la servitude d’Égypte.

 

 Citation

« Que l'on prenne une bête par famille, une bête par maison. Si la maison est trop peu nombreuse pour une bête, on la prendra avec le voisin le plus proche de la maison, selon le nombre des personnes. Vous aurez une bête sans défaut, mâle, âgée d'un an. Vous la prendrez parmi les agneaux ou les chevreaux. Vous la garderez jusqu'au 14ème jour de ce mois. On mangera la chair cette nuit-là. On la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Mangez-la ainsi: la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous la mangerez à la hâte. C'est la Pâque du Seigneur. »

Exode, chapitre 12.
Hysope
Sommaire