CHENE

Le chêne est suffisamment caractéristique pour servir de repère ou désigner un lieu-dit. Dans l’épopée d’Abraham, ces lieux sont situés à l’est du Jourdain.

Les chênes, dont le bois servait à sculpter des idoles, étaient souvent des arbres cultuels : 
* le chêne de Sichem (Genèse 35,4)
* dans le sanctuaire du Seigneur à Sichem (Josué 24, 26);
* "Chêne des Devins" (Juges 9, 37
où Abimélek fut élevé à la dignité royale: (Juges 9, 6); 
*
"Chêne des Pleurs",à proximité de Béthel (Genèse 35,8)
*
"Chêne de Tabor" (1 Samuel 10, 3)
* "chêne" ou "térébinthe" d'Ofra (Juges 6, 11, 19)

Le chêne est plusieurs fois cité avec d’autres espèces, en particulier le cèdre ou le térébinthe pour signifier la puissance, la richesse et la grandeur d’un pays voisin.

Citations :

« Abraham traversa le pays jusqu'au lieu dit Sichem, jusqu'au chêne de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays. … Abraham vint avec ses tentes habiter aux chênes de Mamré qui sont à Hébron; il y éleva un autel pour le Seigneur. … Le Seigneur apparut à Abraham aux chênes de Mamré alors qu'il était assis à l'entrée de la tente dans la pleine chaleur du jour »

Genèse, chapitres 12, 13 et 18

Coriandre

Sommaire