Femme

 

Jésus manquerait-il à ce point de savoir-vivre, qu'il ose appeler sa mère sous ce nom générique: "femme"? Le seul autre endroit de l'évangile où Jésus appelle ainsi sa mère, c'est au pied de la croix: 
Voyant ainsi sa mère et près d'elle le disciple qu'il aimait, Jésus dit à sa mère: «Femme, voici ton fils». Jean 19.26 

L'invocation "femme", dans la bouche de Jean n'est pas nécessairement négative, comme cela le serait aujourd'hui. En plusieurs autres lieux, c'est ainsi qu'elles sont interpellés. Mais cela ne semble pas être un usage fort répandu. Les fondements de l'analyse linguistique nous invite à y reconnaître un indice laissé par Jean.

Interprétation:
Sans doute, Jean a-t-il voulu nous donner un indice supplémentaire, 
pour nous inviter à tourner notre regard vers ce qui se passe lorsque l'heure est venue!
Le récit de Cana prend son sens dans la mesure où nous le relions à l'évènement de Pâques et à sa signification, telle que Jean l'a perçue: au début, à la fin de la vie du Christ il place un repère, l'interpellation,  "femme" à l'égard de la mère de Jésus.
Remarque: L'évangile de Jean ne donne jamais le nom de la mère de Jésus,

 

 retour texte évangile Cana.   Index général du site.