Réfugié à Calais.....

(dernière minute, Janvier 2002) 
Le premier numéro de la revue diocésaine "Église en Pas-de-Calais" proposera un dossier au sujet des migrants. Interview à Calais et ailleurs dans le diocèse. Quelques documents seront repris sur le site da la Maison Diocésaine.  


Octobre 2001: 2.000 réfugiés transitent à Calais.

Transiter est un mot anesthésiant, puisque, à Calais, 
 il n'y a pas de transit, seulement une impasse.
Bien sûr le gouvernement français a toléré que subsiste le centre d'hébergement de Calais... et aprés?

Sur les 2.000 réfugiés, prés de  800 sont d'origine afghane...

Il ne m'est pas possible de rendre compte de l'ensemble de la documentation concernant les réfugiés de Calais,
 ni même de proposer une revue de presse couvrant les évènements depuis six mois. 
Je vous invite à retrouver par ailleurs cette documentation. 


Du 15 au 20 Octobre, une semaine de sensibilisation a été organisée, à l'initiative du collectif de soutien aux immigrés avec comme thème: "Refusons l'impasse devant laquelle se trouvent les réfugiés du centre de Sangatte. Mobilisons-nous pour l'obtention d'un statut européen et la libre circulation des migrants"

Du 15 au 20 Octobre: exposition photos et dessins dans le Hall de la mairie.

Vendredi 19 octobre,

à partir de 8h: récolte de vêtements chaud, par l'association Emmaüs

à 18h30, Maison pour tous, débat "comment aider les réfugiés à sortir de la clandestinité" -LDH-

à 21h concert avec la compagnie "Tire Laine". 

Droit d'entrée =un vêtement chaud ou un don. Pendant le concert, sandwich -sans porc-

Samedi 20 Octobre,

Récolte de vêtements chauds (Emmaüs) toute la journée
Stands à la Maison pour tous, toute la journée
14h30: Marche de solidarité (rendez-vous face à la mairie de calais
17 h: Spectacle, avec AZIS, à la Maison pour Tous.
19h:Temps de prière à l'église Notre-Dame, ouvert à toutes les religions et confessions

Dimanche 21 octobre
9h30: recueillement au cimetière de Coquelles,  devant les tombes des jeunes réfugiés. 

 


 Parmi les associations signataires: 

A.C     Action contre le chômage.
LDH     Ligue des droits de l'Homme
Attac Boulogne
CNT.
Emmaus
Mission Etudiante
Pastorale des migrants
Collectif CSUR
Les alternatifs
Les verts
Action Catholique Ouvrière

ACAT     Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

CCFD     Comité Catholique contre la faim et pour le Développement

Artisans du monde
La Belle Étoile     Accueil des réfugiés sur Calais
Opale écologie
CSP d'Amiens
CSP de Lille
CIMADE 
CISGT
FSU etc...

Pétition à l'initiative de la L.D.H de Calais:

"Pour un statut européen des réfugiés
et leur libre circulation dans l'Union Européenne",

nous réclamons le respect intégral de la Convention de Genève de 1951 
sur les réfugiés, signée par la France, le Royaume-Uni 
et tous les Etats-membres de l'Union.
Que tout demandeur d'asile, dès le dépôt de sa demande dans un pays de l'Union Européenne, soit reconnu résident de plein droitde tous les pays de l'Union Européenne!

A renvoyer (nom,, adresse et signature) à:
Ligue des Droits de l'Homme,
1326 chemin du halage 
62137, Coulogne

Index général

Appel de Mgr Jaeger et de mouvements de chrétiens du Calaisis.

Aux responsables politiques

Calais le 13 Septembre 2001

    « Les chrétiens doivent être présents sur le terrain et formuler des propositions en vue d’ouvrir des perspectives sûres et réalisables aussi au plan politique. La simple dénonciation du racisme et de la xénophobie ne suffit pas. » Jean-Paul II

    Des chrétiens aux engagements divers se sont réunis le 10 Septembre 2001 à Calais, Notre Dame: le centre des réfugiés de Sangatte fut au cœur de leur réflexion.

    D’un côté, des hommes, des femmes, des familles qui ont dû tout abandonner en quittant leur pays à cause de la guerre, de l’oppression, des dictatures, de la misère..."Espérant contre toute espérance..." un avenir meilleur.

    De l'autre. une population locale inquiète, déstabilisée face aux flux migratoires qui s’amplifient, des entreprises pénalisées souvent injustement, un environnement social et économique touché par ces situations dramatiques. Tout cela crée des oppositions de populations qui sont humainement intolérables.

    Depuis le début, beaucoup de gens de bonne volonté, des organisations humanitaires, des associations dont bon nombre de chrétiens se sont efforcés d'être attentifs aux besoins urgents des réfugiés, ce qui a amené l’ouverture du centre actuel de Sangatte, financé par l'État et géré avec compétence par la Croix-Rouge. Tout cela, aujourd’hui, s’avère insuffisant.

    Nous en appelons, "c’est urgent", aux responsables politiques, à un niveau national et européen, à regarder en face cette situation dramatique et à prendre en compte toutes ces réalités

En cherchant à régler les problèmes des réfugiés, c’est-à-dire :
    les sortir de la clandestinité,

   
leur accorder le droit au travail comme à chacun.

Cela revient à régler les difficultés engendrées par ces flux migratoires de toute façon inévitables.

    Déjà, de nombreux textes officiels tels que la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la Convention de Genève (1951) et bien d'autres, nous invitent expressément à respecter le dignité de l’homme. Qu'en est-il aujourd'hui dans cette situation présente à Sangatte ?

    Aujourd’hui, des hommes et des femmes en détresse. de toutes nationalités attendent une décision politique et humaine de votre part. Avec eux tous, nous en appelons à votre conscience d’élus. L’Évangile nous le rappelle : « qu’as-tu fait de ton frère ? »

Pour l’Église diocésaine d’Arras, Mgr Jean-Paul Jaeger,
 la commission « migrants du Calais et divers mouvements d'Église